Retour

Pas un simple gîte,
mais un "lieu de

ressourcement"

    Article paru dans le journal "L'Union - L'Ardennais" du lundi 02 février 2015.

    En location depuis octobre, le gîte pour aveugles et malvoyants de Grandham jouxte un centre de ressources dont l'ouverture est prévue au mois de mars.

    René Legai a consacré sa carrière aux déficients visuels. "Mon mari a travaillé dans une école spécialisée à Loos-les-Lille, dans le Nord", raconte Claude. En retraite depuis quinze ans, les deux enseignants n'ont pas "lâché" pour autant. "Nous ne nous occupons plus d'enfants mais d'adultes", précise-t-elle, assurant la présidence de l'association "Lire Aussi" dont le but est de donner accès aux personnes aveugles à la communication écrite. Particulièrement engagé, le couple a vu loin et imaginé la création d'infrastructures dédiées aux aveugles et aux malvoyants à Grandham.

    "L'idée d'y ouvrir un gîte nous traversait l'esprit depuis un petit moment", explique le maire de la petite commune, Eladio Cerrajero. De sa rencontre avec René Legai et Claude Chaillié est née l'idée d'en ouvrir un pour déficients visuels. "Le projet a rapidement débouché sur la construction annexe d'un centre de ressources, auquel l'université de Champagne-Ardenne s'est tant intéressée qu'il a été décidé d'y ouvrir un pôle de recherche permanent".

    Le gîte est en location depuis son inauguration, remontant à octobre dernier. Le centre de ressources sera fonctionnel à compter du 1er mars. "Nous avons déjà eu l'occasion d'y accueillir une famille pendant une semaine", indique le maire. C'était avant les premiers frimas.

    Poussant la porte d'entrée de l'habitation à ossature bois, René et Claude assurent la visite. Dans les 90 m2 surplombant le centre de ressources se succèdent une pièce à vivre avec cuisine équipée, une salle de bain, des toilettes séparées et trois chambres dont l'une accessible aux handicapés moteurs.

    Partout, les couleurs contrastent pour aider les malvoyants à se repérer. Les lumières s'allument et s'éteignent grâce à des détecteurs de mouvement. Les coins de table sont arrondis. La plaque de cuisson est équipée de boutons tactiles. Plus insolite encore, le gîte est équipé de deux téléviseurs. "Contrairement à ce que l'on pourrait penser, les aveugles en sont très friands", affirme Claude Chaillié.

    Des parties de pêche "avec bouchons sonores" :
    Du gîte au centre de ressources, il n'y a qu'un pas. René Legai le franchit, expliquant qu'il est destiné "à donner de l'information et de la formation sous forme de sessions de courte durée". Il sera équipé de matériel adapté aux aveugles et aux malvoyants. Une animatrice les renseignera sur les dernières techniques, comme les smartphones et les tablettes sonorisées. "Ce sera aussi un lieu de prévention et de rencontres, ce dernier consacré aux aidants. Nous proposerons en parallèle plusieurs activités", telles qu'un jardin des saveurs et des odeurs, un cheminement expérimental pour aveugle seul, un cheminement accompagné par un membre de la famille ou un habitant de la commune, des sorties nature diurnes et nocturnes, des parties de pêche "avec des bouchons sonores" et des journées chasse au poste. "La musique des chiens, c'est formidable", déclare René qui compare le site de Grandham à "un lieu de ressourcement. La vraie vie à portée de main !".

Retour

Impression Braille
si vous possédez une imprimante
Braille correctement configurée