Retour
Bedlington-Terrier
(Grande-Bretagne)

    Le chien changé en agneau : ce n'est pas une fable, c'est le Bedlington-Terrier. Mais les apparences sont trompeuses, car le Bedlington cache un tempérament de Terrier derrière son aspect timide.
    Il a certes fallu de patients efforts de croisements puis de sélection -comme seuls en sont capables les éleveurs anglais- pour obtenir une silhouette aussi originale. Nul doute qu'un Lévrier ait été mis à contribution : la race est élancée, gracieuse, quoique vigoureuse ; cet apport reste visible par l'effacement du stop, l'allongement du pied, la finesse du fouet, l'oreille attachée assez bas.
    A l'origine chien des mineurs anglais utilisé pour chasser les rats qui infestaient les galeries, l'ancêtre du Bedlington est devenu "chien de bohémien". Les gens du voyage ont su allier le dynamisme du Terrier et la vélocité du Lévrier pour obtenir, sous une apparence commune, les "lurchers", particulièrement rapides. Chien d'appartement -environ 40 cm de hauteur pour moins de 10 kg-, il peut, comme tous les Terriers, se révéler bon gardien et bon chasseur.
    Le poil est devenu cotonneux, épais, bouclé. Il doit être fréquemment taillé pour garder sa silhouette caractéristique ; mais pour spectaculaire qu'il soit, son toilettage est moins difficile qu'il n'y paraît : ciseaux et tondeuse font merveille pour donner à sa fourrure bleutée, sable, avec ou sans marques feu, ou encore marron (foie) son apparence sophistiquée.

Retour

Impression Braille
si vous possédez une imprimante
Braille correctement configurée