Retour
Fox-Terriers
(Grande-Bretagne)

    Les Fox à poil dur et à poil lisse sont aujourd'hui deux variétés distinctes. Mais, autrefois, alors qu'ils chassaient les rats, poursuivaient jusque dans leurs terriers les "puants" ou étaient adjoints aux meutes de Fox-Hounds, la consistance et la qualité de leur poil importaient assez peu.
    Ils sont vraiment, au physique comme au moral, le type même du Terrier anglais. Sous un volume restreint -entre 35 et 39,50 cm au garrot pour un poids ne dépassant pas 9 kg-, ils font montre de beaucoup d'énergie et de résistance.
    Une silhouette très carrée, dos court, pieds compacts, mâchoires puissantes : ils sont bâtis en travailleurs, sans être pour autant trapus. La tête et l'encolure sont longues et élégantes. Les oreilles sont à demi érigées. La queue écourtée de moitié est portée haut et gai.
    Chiens alertes et dynamiques, rapides dans leurs mouvements, ils dansent plus qu'ils ne marchent, et galopent fort vite. C'est d'ailleurs une des races les plus véloces.
    Le blanc doit être la couleur dominante de leur robe, avec des taches fauves et (ou) noires. Les marques bringées, rouges ou marron (foie) sont critiquables, ainsi que le mentionne le standard de la race, resté pratiquement inchangé depuis 1876.
    D'un tempérament courageux, audacieux, toujours prêts à s'élancer au moindre signe, les Fox ont les défauts de leurs qualités souvent batailleurs avec les autres chiens, mordants même, ce ne sont pas des natures soumises. Ils ne conviennent pas à des maîtres versatiles, indulgents jusqu'à la faiblesse. Ils demandent au contraire une fermeté sans faille. En revanche, ils seront des compagnons très agréables pour des maîtres sportifs, aimant les chiens remuants, infatigables, fidèles au point d'être exclusifs et jaloux. Enfin, ils se révèlent excellents gardiens de la maison, toujours en alerte et jamais effrayés.
    Les Fox sont, dans le troisième groupe, parmi les seuls Terriers qui "travaillent" encore régulièrement à l'heure actuelle. Mais qu'on se rassure : la forme de petite vénerie qui les utilise ne vise plus à détruire renards et blaireaux. Tout au contraire, ses pratiquants sont aujourd'hui des défenseurs acharnés des "ex-nuisibles".
    Très schématiquement, le déterrage se pratique ainsi : après avoir reconnu et obstrué toutes les entrées sauf une, le chien doit acculer (mettre au ferme), en l'attaquant et en aboyant sans cesse (signalant de cette manière sa position aux chasseurs), le blaireau dans sa "maire". Le blaireau "à l'accul", les chasseurs creusent une tranchée perpendiculaire à la galerie où se tiennent les belligérants, tombant sur les arrières du chien, permettant de dégager celui-ci et de capturer le blaireau (qui sera placé dans un autre endroit où l'on ne se plaindra pas de ses prétendus dégâts).
    Le déterrage est ainsi un sport plein d'imprévus et qui exige des qualités de terrassiers de la part des chasseurs, sans parler du courage des chiens, bien sûr.
    Les Fox, chiens de déterrage par excellence, sont aussi d'éminents auxiliaires du chasseur. Leur mordant, leur ténacité, leur témérité comme leur petite taille les rendent tout à fait aptes à chasser le sanglier. On les emploie d'ailleurs régulièrement à cet usage, en petites meutes, ou adjoints à de grands chiens courants. Enfin, ils conviennent particulièrement sur le lapin : aucun roncier ne leur fait peur.
    La silhouette du "poil dur" est assez éloignée de celle de son frère à poil lisse, notamment en raison du toilettage, nécessaire du point de vue hygiénique et indispensable au cachet de la race. Son poil doit être très dur, d'une consistance rappelant les fibres de la noix de coco, "brisé", disent les Anglais, et fourni au point qu'il est difficile, en l'écartant, de deviner la peau, d'autant qu'il recouvre un sous-poil dense. La dureté du poil s'entretient et s'améliore par épilation manuelle ("stripping"). La tondeuse n'est qu'une facilité pour les toiletteurs ignorants : le toilettage du Fox est la base et la référence de celui de toutes les autres races à poil dur.
    Le Fox à poil dur est en Grande-Bretagne la variété fashionable (chic) du Fox, en particulier par sa toilette, qui prouve le savoir-faire de son propriétaire et accentue encore le caractère "carré" de la race, jusqu'à la schématisation et la caricature.
    Le Fox à poil lisse est plutôt considéré comme le travailleur de la famille, "proche de la terre". En France, nous avons la situation inverse : le "poil dur" -le Ric de Pol Rab, le Milou d'Hergé- s'est par trop popularisé, et c'est souvent parmi les amateurs de "poil lisse" qu'on rencontre les vrais passionnés du Fox, c'est-à-dire d'un chien sûr de lui, qui aurait quelque tendance à se considérer comme le roi de la création et ne dédaignerait pas qu'on le prenne pour tel !

Retour

Impression Braille
si vous possédez une imprimante
Braille correctement configurée